Sélectionner une page

Je me suis récemment prêtée au jeu de l’entrevue avec Clotilde Morin, rédactrice pigiste. C’est une belle occasion pour moi de vous en dire plus sur mon parcours d’entrepreneure, mes défis, mes bons coups et mes projets!

À propos de Clotilde Morin : Française d’origine, Clotilde choisit Montréal en 2012 pour écrire un nouveau chapitre de sa vie familiale et professionnelle. Elle décide de se lancer à son compte comme rédactrice, après plus de 10 ans de carrière en communication en entreprise. Au quotidien, Clotilde concrétise la stratégie de contenu de ses clients afin de les rendre uniques, visibles et crédibles, sur le web et en dehors. Pour ce faire, elle rédige entre autres leurs billets de blogue, les textes de leurs sites internet, leurs infolettres ou tout autre document.

Myriam, peux-tu nous résumer en quelques mots ton cheminement professionnel?

À la suite d’un baccalauréat et d’une maîtrise en marketing à l’Université de Sherbrooke, j’ai rapidement intégré le monde de l’entreprise sur des postes en communication. Même si mon travail était intimement lié à la stratégie marketing, j’ai bâti mon expertise sur le terrain. Pendant plus de 10 ans, j’ai œuvré dans des organisations de tailles variées allant de la petite PME à la très grande multinationale, avant de me lancer à mon compte en tant que consultante en marketing et communication sur le web.

 

Qu’est-ce qui t’a décidée à créer ta propre entreprise?

Mes grands-parents avaient leurs propres commerces : il faut croire que j’avais l’entrepreneuriat dans le sang ! Mais certaines peurs m’empêchaient de faire le saut, comme c’est le cas pour beaucoup de gens. J’ai eu le courage de passer à l’action lorsque la dernière organisation pour laquelle j’ai travaillé a aboli mon poste à la suite d’une restructuration. À ce moment précis, les idées d’entreprises se bousculaient dans ma tête. Comme mon réseau de contacts s’est rapidement tourné vers moi pour me demander du soutien ou de la formation en marketing et communication, j’ai compris que ce n’était plus la peine de chercher midi à quatorze heures ! Mon expertise était reconnue et répondait à de réels besoins du marché.

 

Un tel projet n’est pas de tout repos! Quels sont les défis que tu as dû relever?

J’ai dû m’adapter au fait d’être seule pour tout faire! Encore aujourd’hui, j’ai tendance à mettre le marketing et la communication de ma propre entreprise de côté, à me dire que ça peut attendre, car je manque de temps. C’est mon côté cordonnier mal chaussé! Être entrepreneur nécessite aussi d’avoir plusieurs cordes à son arc. Alors, je suis allée chercher des outils au Réseau Jeunes Entrepreneurs de la Jeune Chambre de commerce de Montréal, et dans les cours de lancement d’entreprise puis de vente-conseil de l’École des entrepreneurs du Québec. Malgré les défis, je me sens sur mon X aujourd’hui, même si le travail autonome est moins stable financièrement.

 

Parlons plus en détail de Komunikaté, ton entreprise. Quels types de services proposes-tu et à qui?

Komunikaté se spécialise dans le marketing et la communication sur le web. Je m’adresse à des solopreneurs, à des PME en B2B ou à des OBNL qui souhaitent améliorer leur visibilité et leurs ventes en ligne. Avec mon profil de généraliste, j’offre une panoplie de services qui s’adaptent aux besoins de mes clients dans ce domaine. Je les aide à bâtir leur stratégie grâce à leur site internet, aux médias sociaux et à des outils de contenus comme le blogue ou l’infolettre. Mon accompagnement comprend aussi un volet de soutien à l’exécution de cette stratégie, avec la création de sites web, la gestion de communauté et la rédaction de textes optimisés. Je propose également des formations pour démystifier les bases et les bonnes pratiques de tous ces éléments.

 

Les agences web sont nombreuses sur le marché. Qu’est-ce qui fait ton unicité, ta différence?

J’essaye justement de ne pas être identifiée à une agence web! Même si je fais appel à d’autres pigistes pour des demandes très spécifiques — comme le graphisme par exemple — mes clients savent qu’ils font affaire directement avec moi. Ça rend mon approche plus humaine et plus flexible, car elle est centrée sur leurs besoins. Grâce à ma vision globale du projet, je veille à ce que les actions de communication s’imbriquent dans une stratégie marketing forte. C’est important d’avoir cette cohérence pour atteindre les objectifs que mon client s’est fixés. Communiquer pour communiquer ne sert pas à grand-chose!

 

Qu’est-ce qui te satisfait le plus dans ton travail au quotidien?

C’est vraiment l’idée d’aider mes clients, de faire une différence dans leur stratégie d’affaires et dans l’atteinte de leurs résultats. Des remerciements comme « Je ne sais pas comment j’y serai arrivé sans toi » ou « Une chance que tu étais là pour t’en occuper, ça me sauve la vie ! » : c’est ça qui fait ma paie, qui me motive à continuer l’aventure.

 

Et parmi toutes tes réalisations, peux-tu nous dire celles dont tu es le plus fière?

Je suis très fière, par exemple, de l’accroissement significatif de la base d’abonnés Facebook et Instagram du Chic Frigo Sans Fric. Florence-Léa Siry, sa propriétaire, est auteure, chroniqueuse télé et radio, blogueuse et conférencière sur le thème de l’anti-gaspillage alimentaire. Aussi, je m’implique comme bénévole et cochargée de projets dans le programme du Réseau Jeunes entrepreneurs de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal, dont j’ai bénéficié par le passé. Avec l’équipe, nous trouvons des conférenciers, nous animons le groupe avec des formations pour faire cheminer les participants dans leur lancement d’entreprise. L’objectif est de les préparer à un concours de pitchs à la fin de l’hiver. J’y consacre beaucoup de temps, et je suis récompensée par les rencontres de qualité que je peux y faire.

 

À ce propos, y a-t-il eu des rencontres déterminantes dans ton cheminement professionnel?

Il y en a eu tellement ! Notamment avec les entrepreneurs que j’ai croisés dans les différents programmes que j’ai suivis. Les échanges avec ces personnes inspirantes ont stimulé ma créativité et ont renforcé ma motivation. J’ai eu la chance de rencontrer Karine Rahmani de La formule marketing, qui se spécialise dans l’exploitation de données marketing. Avec nos activités complémentaires, nous avons décidé de monter ensemble l’entreprise MKT Conseils, qui offre aux entrepreneurs des formations complètes sur la visibilité et la commercialisation en ligne. Ce projet s’aligne parfaitement avec mes envies de multientrepreneure !

 

Peut-on en savoir plus sur Myriam en dehors du bureau? Que fais-tu dans tes temps libres?

Je suis quelqu’un qui aime prendre la vie doucement. Partager un souper entre amis avec une bonne bouteille de vin, lire un livre confortablement à la maison, me promener au bord de l’eau ou jouer aux jeux de société avec mon conjoint : toutes ces activités me permettent de me ressourcer et de décrocher. D’ailleurs, je me sens plus sereine aujourd’hui que je ne l’étais lorsque j’étais employée! J’ai aussi une véritable passion pour le thé à l’anglaise avec ma collection de vaisselle vintage. Je rêve même d’ouvrir mon propre salon de thé. À suivre!

 

Pour finir, que peut-on te souhaiter pour le futur?

Dans un avenir proche, je désire continuer d’agrandir ma communauté. Je veux réussir à étendre ma clientèle, notamment grâce au volet formation de mon activité. En tant qu’entrepreneure touche-à-tout, ma tête fourmille de projets différents! Le défi pour moi sera de bien gérer mon énergie pour réaliser ceux qui m’épanouiront le plus.

_________________________________

Merci Clotilde pour cette entrevue !

Pour en savoir plus sur Clotilde Morin, Rédactrice pigiste, je vous invite à consulter son site web.

Abonnez-vous à mon infolettre pour ne rien manquer de mes prochains articles de blogue.

 

Je veux m’abonner à l’infolettre!
%d blogueurs aiment cette page :